Comparer les offres

Comparer
Vous ne pouvez comparer que 4 offres, toute nouvelle offre ajoutée remplacera la première de la comparaison.

Immo News Blog

UN AVENIR PROMETTEUR POUR ADDOHA

Au terme du premier semestre 2017, le promoteur immobilier a réussi à relever les défis d’améliorer le niveau des marges et de réduire son endettement grâce au «Plan GénérationCash». Addoha affiche désormais une structure financière solide et obtient ainsi les faveurs des analystes. 

Le groupe Addoha revient de loin. L’entreprise, qui s’est engagée dans une cure d’austérité il y a trois ans afin de réduire le poids des stocks de produits finis qui ont sensiblement fragilisé sa santé financière, récolte aujourd’hui les fruits de la cure nommée «Plan Génération Cash» (PGC). En dépit d’un chiffre d’affaires en baisse de 14,3% à 3MMDH et d’un RNPG qui recule de 1,2% à 561 MDH à fin juin 2017, le groupe fait état d’une bonne santé financière comme en témoignent le niveau des marges et de l’endettement.

5,9 MMDH de dettes nettes


Pour améliorer ses marges et maintenir un niveau élevé en termes de génération de cash, le groupe a procédé au décalage d’une partie de sa production au deuxième semestre. Pour rappel, Addoha s’est donné comme objectif de limiter la nouvelle production aux groupements d’habitation, affichant un taux de commercialisation proche de 70% afin de limiter les décaissements sur les travaux aux projets présentant le plus grand potentiel. Au premier semestre 2017, la marge opérationnelle s’est ainsi améliorée de 3,1 points à 29,4%. Lors de la dernière communication d’Addoha (juillet 2017), le désendettement total du groupe ressortait à 3,59 MMDH et le cash collecté depuis fin 2014 dépassait les 21,6 MMDH, ce qui ramène aujourd’hui le niveau de la dette nette du groupe à 5,9 MMDH contre 9,3 MMDH à fin 2014. Le cash-flow d’exploitation s’établit à près de 1,4 MMDH. Les fonds propres consolidés atteignent 12,5 MMDH. Le gearing ressort ainsi à 32%, «un des meilleurs du secteur», souligne un trader. D’ailleurs, l’immobilière a depuis quelques mois les faveurs du marché. Les analystes d’Attijari Intermédiation ont émis une note suite à la publication des résultats du groupe et recommandent le titre à l’achat. La banque d’affaires se base pour sa recommandation sur le rendement qu’offre le titre. Le dividend yield (DY) de l’action Addoha est estimé à 6% pour les exercices 2017 et 2018. La société de Bourse tient également compte du fait qu’Addoha est un opérateur ayant les capacités financières de développer rapidement ses activités en Afrique. Le groupe a en effet fait le point sur l’avancement de ses projets sur le continent. Il en ressort que la cadence de la construction des programmes en Côte d’Ivoire, au Sénégal, et en Guinée-Conakry s’est nettement accélérée. «Les premières livraisons sont prévues pour le premier trimestre 2018 en Côte d’Ivoire et au Sénégal, pour une contribution de 300 MDH au chiffre d’affaires consolidé du groupe en 2018», a annoncé le promoteur.

Nouveau plan stratégique


Autre point fort mis en avant par le groupe, repris par la société de Bourse dans ses recommandations: son positionnement qui lui permettra de tirer profit de la reprise attendue du logement social. Les préventes ont atteint, au terme du premier semestre 2017, un total de 5.989 unités, dont 2.711 unités titrées, soit un total de 45%. «Le groupe Addoha a connu un franc succès lors du lancement de son nouveau projet Al Bahia, constitué de lots de terrains à Marrakech, en commercialisant en quelques jours seulement plus de 36% des tranches lancées à la vente qui totalisent 1.850 unités», rappelait le bilan d’étape du Plan Génération Cash. Par ailleurs, le groupe compte également effectuer de nouvelles acquisitions de foncier. Ces opérations interviennent dans le cadre de la préparation d’un nouveau plan stratégique du groupe pour la période post-PGC. Une enveloppe de 320 MDH a ainsi été dédiée aux acquisitions de foncier sur Casablanca. Celles-ci portent sur un terrain à Dar Bouazza pour un ensemble de 300 unités Coralia, un terrain dans la nouvelle ville d’Errahma pour 2.000 unités dans le social et l’acquisition d’une réserve foncière d’une superficie de près de 90 Ha dans Errahma, pour 20.000 unités sociales.

Comparer les offres

Comparer
Vous ne pouvez comparer que 4 offres, toute nouvelle offre ajoutée remplacera la première de la comparaison.