Nourreska

Casablanca, la baisse des prix de l’immobilier est partie pour durer

L’indice des prix des actifs immobiliers fait état d’une tendance à la baisse

sur le marché des biens fonciers et immobilier

D’après les données du rapport publié par Bank Al-Maghrib, les ventes immobilières ont reculé de 2,4 % au troisième trimestre de l’année en cours (T3 2017).

A Casablanca, en particulier, le volume des transactions immobilières a chuté de 4,4 % sur la même période.

Une tendance qui concerne autant le neuf que l’ancien

Les propriétaires de biens immobiliers de deuxième main ont du mal à vendre, car ils maintiennent des prix élevés par rapport à la demande, nous constatons ce fait trop régulierment  malheureusement . Beaucoup de proprietaires se sont habitués a etre en permance en situation spéculative haussiere et oublient les crises récente comme celles qui se sont passées en Floride ou en Espagne …

Pour ce qui est du neuf, les promoteurs immobiliers se trouvent souvent face à des obligations de paiement, disposant généralement de projets financés. Ils doivent donc, à un moment, rembourser leurs créanciers. Les frais financiers grevent leurs comptes d’exploitations et  les poussent à baisser leurs prix pour pouvoir réaliser des transactions et retrouver des liquiditées .

Quand au foncier l’acquisition d’un terrain exploitable à Casablanca est bien différente de l’acquisition d’un terrain en périphérie où les promoteurs immobiliers n’ont qu’à acheter un terrain, le construire et faire l’acquisition des terrains qui se trouvent juste à côté pour étendre leurs projets.

 

L’immobilier une baisse minimum  de 10 % à 30 %

La situation actuelle des biens immobiliers à Casablanca est due à une stagnation des prix de vente et de l’ arret du marché .

Depuis le début de l’année, «il y a une baisse de prix énorme, allant de 10 % à 30 %, au niveau de certains quartiers très en demande». Cela se traduit aussi par une baisse du volume de transactions immobilières de biens de deuxième main, du fait que les vendeurs veulent maintenir leur prix de vente et finissent par ne rien vendre.(ni louer)

La tendance baissière des prix des biens immobiliers risque de se poursuivre en 2018, mais l’on pourrait assister à une hausse du volume des transactions immobilières, notamment avec l’arrivée des produits participatifs sur le marché financier et l’arrivée probable de nouveux consomateur qui n’ont jamais eu recours a des financement .

Le logement étant un acte vital et nécessaire a tous implique quel’on peut retarder le projet d’achat, mais pas l’annuler.

Aussi en ce moment de nombreux operateurs se voit dans l’obligation de se rabattre sur la location en attendant une stabilisation des marchés .

www.nourreska.com 

 


Partagez :


Nos dernières offres Location / Vente