Comparer les offres

Comparer
Vous ne pouvez comparer que 4 offres, toute nouvelle offre ajoutée remplacera la première de la comparaison.

Immo News Blog

Comment louer son immobilier rapidement et correctement ?

1. Choisir le type de location immobilière :

La première question que vous devez vous poser quand vous décider de louer votre  bien

( magasin,appartement, bureau etc…)  c’est celle-ci :

Quel type de location ?

Location vide ou location meublée ?

Location longue durée, Location courte durée ( saisonnière ou de vacances)  ?

La location longue durée est l’action qui consiste à louer un logement à une personne ou a une societé . On parle également de contrat de bail. Cette action est une convention bilaterale . Elle stipule qu’une personne physique ou morale met un bien à la disposition d’une autre, en contrepartie d’une rémunération.

La location saisonnière est une location meublée particulière dont la durée maximale du bail est de 90 jours (renouvelable).

Vous devrez ensuite choisir la formule de location : vide ou meublé.

La location vide est davantage utilisée pour les locations longues durées. En revanche si votre bien est situé dans une zone touristique ou étudiante vous aurez sans aucun doute intérêt à privilégier la location meublée. Sachez aussi que la location meublée implique un bail plus court. Il est en effet d’un an renouvelable tacitement contre 3 ans pour une location vide. Le dépôt de garantie est aussi plus élevé dans le cas d’une location meublée (2 mois contre 1 mois pour une location vide) et, enfin, vous pourrez vraisemblablement envisager un loyer légèrement plus élevé dans le cas d’une location meublée.

La location saisonnière est une location meublée particulière dont la durée maximale du bail est de 90 jours (renouvelable). Elle implique certaines obligations telles que la communication du descriptif précis des lieux, des modalités de réservation spécifiques, un droit à réclamer un dépôt de garantie, ou encore l’interdiction de clauses abusives.

Le bail professionel peut etre établit

2. Fixez le loyer et les charges de votre logement :

Étudiez les loyers pour des logements similaires au vôtre dans votre ville, quartier,  rue …

Afin de fixer un loyer a votre logement en prendre en compte : la situation, la surface habitable, la qualité de l’équipement proposé ( matériaux, rangement, cuisine équipée ou amenagée , l’age du logement  … )

un logement meublé doit être doté au minimum des éléments suivants :

  • une literie avec couette ou couverture
  • des volets ou rideaux dans les chambres
  • des plaques de cuisson
  • un four ou un four à micro-onde
  • un réfrigérateur
  • un congélateur ou à défaut, un réfrigérateur doté d’un compartiment à congélation d’une température maximale de -6°
  • la vaisselle en nombre suffisant pour que les occupants puissent prendre les repas
  • des ustensiles de cuisine
  • une table
  • des sièges
  • des étagères de rangement
  • des luminaires
  • du matériel d’entretien ménager adapté aux caractéristiques du logement (aspirateur s’il y a de la moquette, balai et serpillière pour du carrelage …).

3. Choisir le bon locataire :

Vous pouvez louer votre logement en confiant cette mission au professionnel ( agence ) habitué a cette pratique qui dispose de de moyens ou avec risque traiter en direct de  particulier à particulier .

Si vous n’avez pas le temps de vous occuper de la recherche d’un locataire, vous pouvez passer par une agence immobilière ou une société de gestion de copropriété. Le mandataire choisi se chargera de diffuser l’annonce, d’organiser les visites, de rédiger le bail et, si vous le souhaitez, de la gestion de la location (perception des loyers et des charges, travaux d’entretien, etc.).

Le profil et les ressources du locataire sont les critères indispensables pour faire votre choix. Un fonctionnaire aura l’avantage de la sécurité de l’emploi. De la même façon, un salarié en CDI est plus rassurant qu’une personne travaillant en intérim ou en CDD.

Vous pouvez (et devez) exiger de votre locataire les pièces suivantes :

  • une copie de la carte d’identité ou du passeport
  • une copie des trois derniers bulletins de salaire ou, pour un travailleur indépendant, de ses deux derniers bilans
  • une attestation de l’employeur ou son contrat de travail
  • une copie des 3 dernières quittances de loyer ou une attestation de domiciliation ou attestation de l’hébergeant ou dernier avis de taxe foncière ou titre de propriété de la résidence principale

Si le locataire est étudiant (certificat de scolarité ou carte d’étudiant à l’appui), il est possible, et même recommandé, d’exiger un garant, qui se portera caution en cas de difficulté à payer le loyer. Vous pouvez alors demander au garant qu’il fournisse les mêmes pièces justificatives que le locataire.

Si vous avez décider de passer par un mandataire, sachez qu’il ne peut en aucun cas choisir un locataire sans votre accord final.

Les frais de mise en location, en général égal à un mois de loyer après la signature du bail. Les honoraires de gestion sont à négocier avec le mandataire. Ils peuvent atteindre 15% du loyer annuel, hors charges.

4. Signature de contrat de location et état de lieux :

Vous devez  signer le contrat de bail et ensuite  après l’état des lieux afin de permettre au locataire de connaître précisément l’état de son logement lors de la remise des clefs.

Ce contrat comprend les mentions suivantes :

  • la désignation des parties (bailleur, locataire, mandataire éventuel) ;
  • la localisation ;
  • le montant du loyer ;
  • les modalités de révision annuelle ;
  • la liste des équipements du logement ;
  • la description des travaux effectués depuis la fin du dernier contrat ;

Vous devrez réaliser un état des lieux d’entrée lors de la remise des clés au locataire, c’est-à-dire le jour de la signature du bail, et le joindre au contrat de bail.

Il permet de déterminer les réparations qui incombent au locataire et au bailleur.

Il vous sera utile lors du départ du locataire pour établir si des dégradations ont été commises ou pas. Il doit être fait de façon contradictoire, c’est-à-dire en présence des deux parties.

Passez en revue toutes les pièces et soyez très précis dans sa rédaction.

 

Un commentaire

  1. Pingback:Comment vendre son immobilier au Maroc ? – Nourreska

Les commentaires sont désactivés.

Comparer les offres

Comparer
Vous ne pouvez comparer que 4 offres, toute nouvelle offre ajoutée remplacera la première de la comparaison.